Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Essai - Page 2

  • Epitaphe pour Alfred Hitchcock [ma critique]

                                                                               

    françois rivière hitchcok xavier watremez blog

     

    Les dessous d'Hitchcock...

     

    EPITAPHE POUR ALFRED HITCHCOCK est une excellente biographie que n'aimeront pas les médiocres, avec plein de détails dedans et de non-dits. Dans notre monde de salariés et de grabataires, ce livre qui met l'accent sur la création est plutôt un pavé dans la mare et c'est ce que j'ai beaucoup aimé...

    Car non content d'être très inventif (et dans des oeuvres qu'on ne soupçonnerait pas), Sir Alfred était un vrai génie, et de plus très cultivé. Lui osait concocter des films et des histoires novatrices sans sortir nécessairement sa science à chaque fois comme le rat de bibliothèque qu'il avait été dans sa jeunesse : semble t-il, il n'a jamais oublié la lutte que tout producteur original ressent au jour le jour pour imposer ses idées.

    Et puis le créateur de « L'homme qui en savait trop » et de la série TV « Alfred Hitchcock présente » était totalement sans prétention malgré son caractère de cockney revanchard, qui ne se refusait pas de sortir sa vérité quand on lui demandait et malgré sa femme autoritaire prénommée Alma. 

    On sourit au fil des pages, et surtout quand Rivière nous parle des ambitions amoureuses du maître – certaines peut-être demeurant inassouvies jusqu'à sa mort, mais comme tout un chacun, n'est-ce pas ? - telle celle qu'il éprouvait pour cette actrice hollywoodienne mariée à un prince d'opérette ou encore s'agissant de la fascination qu'il avait ressenti pour la belle Tippi Hedren. D'ailleurs, on en parle encore aujourd'hui !

    J'ai trouvé cet ouvrage très accessible et très rafraîchissant et enfin écrit avec beaucoup d'humour. Qualité infiniment recherchée pour ce genre de travail.

  • Pourquoi se fouler ?

     Oui, tiens, pourquoi ? Parce qu'au contraire de ces blogs de crapauds mous et consensuels qui pensent diriger le monde en embrassant chaque jour longuement les fesses de leur ploutocrate chéri, à MON ESPRIT CRITIQUE nous avons des idées et nous aimons les faire partager.

     

       Bon, je ne parle pas de ces populistes minables qui atteignent leur apex personnel tout cela parce qu'ils engrangent chaque mois 100.000 crétins formatés totalement à la masse exactement comme eux. (De toute façon, ils se trompent et en même temps je ne souhaite pas non plus devenir le prochain Yannick Hanouna de ma caste ni bosser à Madame Figaro.)

     

       Donc,je disais, comme un produit commercial reste un produit commercial, il m'arrive parfois de regarder la télévision, et ô surprise, je suis tombé sur un épisode de #LOLYWOOD spécialement bien réalisé.


                           

     

        Bien sûr, ils sont à 6 brassées de la véritable réalité mais pour une fois c'est déjà pas mal et surtout pour une chaîne de la TNT.

        Je vous souhaite à tous un bon réveillon seuls par – 20 ° dans la neige en Norvège, et finissez donc par pitié ce physio moribond qui s'y croit.

     

     

    *Cet article est également disponible sur AGOCONVOX.

  • Mais pourquoi l'homosexuel de droite a tant de succès ?

    fphilippot-afp.jpg

     Il est beau (enfin presque), il distribue les bons points, il est intelligent, tellement cultivé, tellement cool, diplômé et référencé... et pourtant juste un peu traître et donneur de leçons. Qui est-il donc ??

     

    Nous ne sommes plus dans les années 60,et, aujourd'hui, il faut bien reconnaître que les gays, y compris Florian Philippot et quelques autres, ont pris une véritable avance dans tous les domaines : c'est bien simple, si vous observez bien, ils sont partout et surtout dans ces milieux qui comptent !

     

    Homos V/S Hétéro

     

    En fait, même si tout un chacun prétend le contraire, c'est surtout les hétéros qui ne sont pas en odeur de sainteté – je ne parle pas de l'anecdotique Kevin Spacey, chacun sait qu'il sera prochainement innocenté par ses potes des LGBT, et d'ailleurs, je crois savoir qu'il vient de signer pour un nouveau film. Et puis existe-il seulement un lobby hétérosexuel ne serait-ce que dans le porno ?

     

    homosexualis droitus iago

                                 Kevin Spacey dans l'excellent Richard III, de Sam Mendes (2011)

     

    Le gay ou approchant, lui, ne risque pas de nous agresser un jour ou de nous blesser par ses paroles viriles et directes de sale macho. N'importe quelle « fille à pédé » et son mari bisexuel – comme tout le monde à part quelques irréductibles et Bob Morane - vous le diront.

     

     

    Les nouveaux croisés

     

    homosexualis droitus

     

     Et puis l'intolérance, quand elle est gay, est quasi-inexistante puisqu'au contraire le ringard sera justement beaucoup mieux vu et considéré. Exemple : qui se risque à critiquer l'immense culture et savoir-faire du craignos monster Fabrice Luchini (qui pourtant sort sa science sur Céline chaque matin tout en ayant que des bides au cinéma à son actif) ou la hauteur de vue historique du raffiné d'un autre âge (enfin, chez Point de Vue) Stéphane Bern, voire du fat Dominique Besnehard et de sa série toute pourrie produite par le contribuable ; « 10% » ?

    Sinon rassurez vous il y a en plein d'autres, c'est juste que pour ma part je ne suis pas spécialiste des listes noires et même concernant ces losers entretenues..

     

     

    Moi je passe à la télé

     

    homosexualis droitus

     

    Courtisé par un peu tout le monde et surtout par toutes les télés (tout le monde doit avoir son homo) et autres simulacres de salon ; cet ours en peluche, qui ne compte pas trop d'angles aigus, n'est plutôt pas passionné et surtout pas radical et il est enfin devenu la science infuse et le Graal à obtenir tel Florian Philippot. Et de toute façon j'ai bien pire : quelqu'un a-t-il entendu parler de ce zinzin de Renaud Camus ?

    homosexualis droitus

     

    Comme quoi la déification n'existe pas que que pour les joueurs de football, et cet ancien fidèle compagnon de Marine Le Pen ne l'ignore certainement pas. Et puis chacun sait ce que l'on pense des autodidactes dans notre pays ! Chez nous on a besoin de diplômes ou alors il faut être recommandé pour rentrer le soir dans votre boîte préférée (même totalement naze), mon cher.

    La politique c'est donc un peu comme la littérature : il est loin le temps ou l'écrivain se fondait sur une expérience naturelle véritable pour écrire, au lieu de révérer quelques bouquins poussiéreux du fond de l'enfer du sérail. Bonjour l'originalité et pauvre Jack London, donc...

     

    Vieux Gars Superstar

     

    homosexualis droitus

    De nos jours, ces vieux garçons frustrés mais hyper-connectés sont uniquement intéressés par ce qui est soit people ou alors, à la limite, soit cocaïné (ce qu'ils connaissent et ce qui flatte leur complexe légendaire et refus de toute nature et de tout sport), ou surtout académique voire tout à fait hors d'âge. Eh oui ! Le vieux gars de droite passe en boucle ses disques de-quand-il-avait-15-ans avec ses petits copains de Fessebouc (ou alors entouré de ses ministres) et reste sourd et aveugle à tout art novateur. Il faut dire que certains l'aident bien, quand on voit la prédominance popu du rap et  de ses rimes pauvres en France sur presque toute la FM !

    #Beurk. En France, décidément il n'y a pas de place pour la pluralité.

     

    homosexualis droitus

    Ne parlons même pas de la vieille fille qui emmerde tout le monde avec ses émissions tout à fait scolaires, dénaturées, et pleine de vieux cons du genre de la Maison de la radio au lieu de mettre la philo à portée de tous (ce qu'on attend du service public.)

     Ceux-là étant d'ailleurs bien plus superficiels que n'importe quel canard à ragots de la chienlit, la nostalgie touche maintenant même celles et ceux qui se font sauter pour monter socialement : il faut donc se faire à l'idée...au lieu

     

    Enfin, quoi de plus facile de masquer sa haine des femmes en étant l'ami de l'homosexualité grandissante ?

     

    Gaulliste, énarque, et droitiste « cool « 

     

    Car au fond, notre ami est surtout traître par nature tel Iago, et si celui-ci était capable de trahir son prince pour se faire bien voir tout en séduisant encore plus de potes viables, Il est maintenant le nouveau communautariste par essence même s'il est aussi, en vérité, complètement infantile, régressif voire légèrement dégénéré. Mais, me direz-vous, n'est-ce pas bien fait pour le plan de la grosse blonde qui draguait à mort à gauche ?

     

    homosexualis droitus

    « Ça rend fou de ne pas être invité à la télé. »

    Florian P.

     

    « Je me sens libéré. »

    Florian P.

     

    « Je joue à Zelda. »

    Florian P.

     

    Et en même temps, y a-t-il des fous qui lui préféreront jamais l'inepte Laurent Wauquiez ou son cousin l'hybride Alain Soral ?

     

    Allez, bon vent Florian !