Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Essai

  • Depeche Mode - A Question of Time (1986)/ma critique

    DM Q.jpg

     

    Je me souviens d'avoir découvert ce titre en 1991 sous une pluie violente ; un jour d'école buissonnière sans doute. Seul sous les gouttes, je n'avais pas loin de 15 ans,et, tout en contemplant les arbres ployant sous les ans et le vent du parc municipal, je sombrais en m'identifiant bien sûr à la voix chaude et virile de Dave Gahan égrenant les tirades de cette prière à la mélodie qui arrache. Le tout suivie au couplet de cette corne de brume appartenant certainement à un navire en perdition.

     

    depeche mode a question of time xavier watremez

    Le signal avait tilté et les néo-romantiques DM me paraissaient assurément plus sûrs que mes profs persos qui m'ennuyaient profondément – et qui me détestaient tous de toute façon – et eux au moins n'étaient pas des losers ! À l'époque c'était dur de se procurer des disques intéressants je n'aimais pas le rap en préférant les versets aboutis et le magasin de cette petite ville de grande banlieue était loin d'avoir tous les titres dans ses bacs. Internet n'existait pas et si vous recherchiez des informations, vous deviez voyager, vous renseigner, lire des livres, des journaux, des tas de dictionnaires et puis mener toute une recherche intense en gagnant Paris: ce que j'ai fait en vue de parachever ma collection de précieux magazines disparus (en me rendant d'ailleurs un beau jour exprès au siège du journal XXX près de l'Opéra du IXème pour me procurer une copie d'un papier où étaient interviewés les fameux DM.). Ensuite, conscient du retard de la mode française, je rencontrais quelques fans du groupe en m'apercevant au passage de leur totale crétinerie dévote voire de leur ignorance crasse, ce qui fit naître en moi une déception particulièrement inattendue... Quand on a rien à faire et que l'idole se fade, les projets meurent dans la vague et le doute apparaît au visage, n'est-ce pas le fantôme ?

     

    Malgré tout, les fans de DM étaient rares en ces lieux, vu que la critique était de toute façon loin d'être unanime même pour Violator et les albums electro/techno par incidence grandement méprisés sinon tués dans l'œuf médiatique. Il faut savoir que pour beaucoup, vous méritiez juste la potence pour osez écouter une musique électronique digne du dernier des punks ! Cela ajoutée au comportement snob et futile des hipsters de tout temps avec la torpeur des contrées lointaines qui ne choque personne - en dépit de nombreuses alertes.

    Enfin si la FM française agonisait déjà sous le hip-hop primaire, les premiers de classe français n'écoutaient certes pas de la new-wave et de même il fallait bien avouer que les mélomanes étaient rares en province, à part tous ces gratteux gosses de riches qui se gaussaient de vous. Sinon, s'agissant de votre serviteur, j'avais découvert ce diamant unique en un décalage énorme bien qu'inconnu (et que je savais avoir été enregistré en 1986 à Hansa dans quelque grotte berlinoise, c'est à dire assurément il y a un long moment).
                          

    Mais, suprême luxe, j'avais quant à moi acquis le sens de cette chanson 'au militantisme soft' remixé plusieurs fois et la sombre noirceur des paroles de Gore avaient fini par m'atteindre tout en forgeant avec bien d'autres hits de vinyl le projet de sauver la blonde autiste aux mœurs barbares. Les larmes coulantes pour ces pauvres hères ne reconnaissant ni la basse ni l'enclume de ces accords mélancoliques tout en étant tellement brûlantes.

     

    Plus tard, j'ai donc découvert à l'école que je devrais peut-être te prendre en premier et que j'avais moi aussi des droits, et heureusement, j'ai pu ensuite m'enfuir en apprenant finalement qu'un trésor possède un prix inestimable d'après ces pirates détrousseurs du rock - celui de la prétendue virginité ? - et puis aussi qu'il y avait hélas des centaines de blondes autistes dans le coin.

     

    depeche mode a question of time xavier watremez

    Encore sous les beats de ce rythme speedé à mort et maintenant que DM ne sort plus aucun tube doté de ce son si unique (puisque ayant formaté sa tonalité à la manière d'un vulgaire rock FM), je réfléchissais au refrain épique de A QUESTION OF TIME...

     

    Je savais désormais que tout n'est "qu'une question de temps, et.../ que ce ne sera pas long d'ici à ce que tu ne fasses exactement ce qu'ils désirent."

     

      
                               

     

                  
                           

     

                                                                   *****************

     

  • Pourquoi Londres nous fait rêver

    nice christmas & happy new year...

     

    cabin.jpg

     

    Parce qu’à Londres, c’est propre. (Vous ne trouverez là-bas aucun déchet ni de paquet de cigarettes à même le sol. Encore moins de déjection canine.)

     

    Parce qu’à Londres, il y a des anglais. (Eh oui ! A la différence de Paris et sa proche banlieue ne vivent que des bobos privilégiés, et de moins en moins de français, Londres entretient son peuple. Vous pouvez donc croisez des londoniens et même dans les magasins discount)

     

    Parce qu’à Londres il y a les anglaises. Et oui, elles sont plus belles que toi !

    *et surtout leur manière de se vêtir est… comment dire… plutôt sexy.

     

    Parce qu’à Londres, il y a les boobies. Récemment en voyage là-bas, j’ai plusieurs fois demandé ma route à des boobies casqués : j’ai eu ma direction et un sourire en prime. Avez-vous déjà reçu pareillement avec le gaz de la police française ?

     

    Parce qu’à Londres, le métro sent le citron. Vérifiez donc ceci par vous-même.

     

    Parce qu’à Londres, le kilt à damiers se porte et la mode y est nettement plus classique sinon excentrique voire plus élégante.

     

    Parce qu’à Londres, les londoniens avancent en files distinctes et ordonnées (et non en cohue barbare comme chez nous.)

     

    Parce qu'à Londres, l’anglaise hache les mots pour vous.      

     

    Parce qu'à Londres il y a le chic londonien, (chose que ne connaît pas la folledingue hystéro de chez "Elle" en général.)

     

    Bye-bye !

  • LES FEMMES SONT-ELLES LES PREMIERES SUPPORTERS DU SEXISME ?

     

    female vampire.jpg

     

     

    Pour l'amour du fric

     

     

    Comme chacun aura deviné le but n'est pas de s'inscrire ici dans un rapport faux au féminisme, mais juste de délivrer quelques détails qui ne sont justement pas pris en compte par les médias mainstream et par lesquels la plupart des féministes font leur miel ; avant d'être évidemment repris par leurs copains chiens-chiens et, à l'inverse, quelquefois par ces ennemis adeptes du masculinisme.

    anne-sophie-lapix-decouvrez-ses-difficiles-debuts-au-jt-a-24-ans.jpg

    Le féminisme a ainsi tout le temps raison et chaque homme lambda, appartenant au show-biz ou à l'élite du sport ou non (ou à quelque tribu de blaireaux), vous avouera devant les feux de la rampe sa profonde admiration pour les femmes et également pour ce mouvement #metoo qui devrait même avancer plus vite selon eux. Qu'attend-t-on, bon dieu ? Avez vous déjà entendu un pauvre type dire le contraire ?

     

    Moi non. Mais le féminisme c'est comme le foot tout le monde doit aimer !

     

    fifa-2.jpeg

    D'ailleurs, avez-vous entendu de même UNE SEULE FEMINISTE clamer sa rébellion face au football pendant la coupe du monde 2018  ?? Aucune comme par hasard, non, bien sûr...

     

     Qui est le plus fort ?

     

     Soit, comme cette présentatrice nommée Anne-Sophie L., elles sont des millions à se présenter comme féministes (ou peu s'en faut) tout en sortant avec des types qui sont des représentants du pouvoir bête et machiste et sans retour. Voire millionnaires. Et ça, ça ne les gêne que très peu.

    Vous en connaissez sûrement une dans votre proche entourage sans compter ces autres qui sont mal-mariées et d'autant plus frustrées voire aigries envers tout ce qui représente le genre masculin (dit cis-chose, je ne sais plus et ce n'est pas mon problème.) D'ailleurs des séries TV d'antan ont fait leur beurre avec tout ça quand on pouvait encore parler, notamment de l'aigritude et du déni, dont le médiocre Desperate Housewives.Vous en connaissez sûrement une qui vous répond toujours ce même discours intellectuel, qu'elle soit Chef de bureau, DRH, prostituée de webcams, juge de paix, ou institutrice: paye et tais-toi !

     
                                     

    Et puis on parle souvent de cette pseudo-élite porteuse de grandes valeurs mais il semble que l'éducation actuelle ne serve plus à rien comme n'importe quel idéal de gauche d'ailleurs : la première des nanas ne voyant chez l'homme que le matériel ou l'argent au lieu de ressentir le désir de brûler son soutien-gorge de façon libertaire comme en 1973. La liberté sexuelle étant, comme n'importe quelle société petite-bourgeoise réservée aux croquants riches ou alors à Yannick Hanouna et ses millions de fans. Combien de temps encore va-t-on avoir à endurer cette société putassière au Q.I. de vendeur de nippes à la perversité douceâtre?

                                                     _bruler_les_soutien-gorges_m.jpg

    Ainsi, on imagine mal aujourd'hui une Joan Baez ou un Jim Morrison quelconque (et sans pognon) participant à un nouveau Woodtstock remanié de nos jours. Pour celui-ci il vous faudra sûrement payer quelque chose !

    J'ai plutôt peur de dire que l'époque actuelle et ses serviteurs et sa morale puritaine ressemble plus au début du XXème siècle à Londres dans le quartier de Whitechapel ; avec toutes ces filles capables de se vendre simplement, peu ou prou, au plus offrant tout en ne ressentant le moindre remord.

    [féminisme argent humanité hypocrisie xavier watremez*à propos du XIXème : saviez-vous que l'inconvénient de cette époque à Londres était que la trop forte proportion de prostituées en 1888 dans le quartier de Whitechapel a probablement empêché de débusquer Jack The Ripper, vu qu'il fallait juste débourser quelques £ pour les faire taire !]

     

                                féminisme argent humanité hypocrisie xavier watremez

    DIS-MOI NON...

     

     

    Eh oui, le féminisme contemporain ne vous demande plus de manifester et de clamer son indépendance face au capitalisme mais au contraire tout exploiter les objets tendance pour réussir son but !

     En somme les femmes prétendent être "féministes" mais comme je disais plus haut le fait exact est qu'elles choisissent en masse les $$ juste comme leurs congénères cons & conformes, voire dégueulasses. Elles n'ont aucun problème avec la société de consommation et se trouvent de toute façon de géniales rébellions fictionnelles genre "La Servante Ecarlate.

     

    la servante.jpg

    Il apparaît donc que désormais vivre en Occident vous place à côté de ces tribus primitives qui autrefois ne vivaient que pour tuer le bison, ou alors gagner de la monnaie d'échange. Pas le moindre sentiment de culpabilité n'anime d'ailleurs ces communautés diverses qui, de même, n'accepte pas les voix vraiment dissidentes dans leur discours – et je ne parle pas de ces guignols & taupes diverses qui s'expriment sur youtube afin de gagner plus de gogos.

    Au quotidien dans le peuple, le plus pourri et le plus moralisateur triomphe toujours en général et il importe d'envelopper de votre indifférence ce qui compte et ce qui est important dans la vie. Du moment qu'on y parle pas de nippes fashion ou du danger que représente l'homme blanc.Mais qu'avez-vous bien pu justement commettre comme crime si vous vivez en banlieue (et non comme un bobo fashion à Paris) puisque les rues de votre ville sont aussi désertes que celles de Hill Valley ? Aucun, et c'est ce qu'on vous reproche.

     

    seins.jpg

    Sommes-nous donc condamnés à ne penser que comme le journal de 20 H, et à ne voir pour l'éternité que des faces de robots souriantes aux râteliers parfaits et qui ne font que diffuser la pensée unique en nous faisant croire qu'elles sont indociles et placées dans le camp du bien sur l'échiquier politique ; tout en ne connaissant rien à la véritable réalité de l'homme et de la femme française actuelle ?

                         female bot.jpg

    back.jpg

    Est-ce qu'on va encore longtemps nous prendre pour des cons ?

    Reste qu'en général il faut bien avouer que les antifas et le lobby LGBT sont contre les manies petites-bourgeoises et pour ça ils ont bien raison... même s'ils sont les premiers à utiliser ses outils (tel que les statistiques le prouvent.) Faudrait-il donc organiser une nouvelle révolution et pulvériser ces communautés qui font la loi à Paris ?

     Il serait déjà plus que temps, mais rassurez-vous vos proches ne souhaitent que conserver leur boulot avec les et surtout les petits plaisirs quotidiens. De plus il faut bien dire qu'à l'Occident, l'intellectualisme stérile et la réunionnite communautaire remplacent au besoin l'abstraction erronée qu'apporte l'argent, en cas de burn-out. A ce sujet, connaissez-vous des gens qui invitent autre que leur famille et leurs amis pour le réveillon du 1er de l'An ? Moi non ! Oubliez donc votre discordance raisonnée et allez faire donc un peu de shopping !

    ireland-baldwin-veut-pouvoir-se-balader-les-seins-nus.jpg

                                                                       Ireland veut... [clic]

     

    LES FEMMES SONT-ELLES DONC LES PREMIERES SUPPORTERS DU SEXISME ? BIEN SUR, ET PAS QU'UN PEU. 

     

    Et si tout cela est possible en 2018 ; sachez de même que si l'idéal est devenu les billets verts me concernant je veux bien tout abandonner pour épouser le premier esprit libre qui me prouvera le contraire...